Plan du site

Carrières

Carrière Site map

Télécharger

Brochures

Nous contacter

Contactez-nous

© 2018 NGK BERYLCO. All rights reserved.

Pendant les premières années, la production était totalement sous-traitée. Puis TMB a progressivement investi sur  le  site  Tréfimétaux  à  Couëron  (44)  pour la production de bandes à partir d’ébauches livrées par les maisons-mères. La production de barres, fils et lingots était toujours sous-traitée.


En 1973, TMB achète à KBI sa filiale allemande Deutsche Berylco Gmbh (DBG).


En 1978, la société KBI cède la totalité de son capital à Cabot Corporation.


En 1979, Tréfimétaux vend les actions lui appartenant à Cabot Corporation, la société devenant ainsi filiale à 100% de celle-ci par l’intermédiaire de Cabot International Capital Corporation. TMB change de raison sociale et devient Bérylco-Cabot Métaux Spéciaux (BCMS).


En 1981, son capital est porté de 7,5 millions à 11,5 millions de francs.


En 1985, le siège de BCMS est transféré à Boulogne Billancourt.


En 1986, le groupe japonais NGK Insulators Ltd, dont le siège social est basé à Nagoya au Japon, rachète la société à Cabot Corporation qui avait décidé de se séparer de toutes ses activités métallurgiques. Sa raison sociale change de nouveau et devient NGK Berylco France.


En décembre 1996, le siège social de la région parisienne est transféré vers Couëron afin d’améliorer l’efficacité de la société.

Le site de production NGK BERYLCO France

La société a été créée en Octobre 1971 sous forme de société anonyme dont le capital était détenu par deux actionnaires : la société française Tréfimétaux, filiale de Péchiney, et la société américaine Kawecki Berylco Industries (KBI), chacune pour moitié. La raison sociale était alors Tréfimétaux Berylco SA (TMB), son siège social se situait à Paris et son unité de production à Couëron dans la région nantaise. Le chiffre d’affaires du premier exercice fut de 13,5 millions de francs (2.06 millions d’Euros).


  

Le Groupe NGK